NON !

Après le rejet du projet de loi sur l’immigration, les voilà tout tourneboulés. Et nous, tout joyeux, et tout de suite après, tout inquiets. Vous savez déjà les raisons de notre joie et celles de notre inquiétude : le projet de loi est retoqué mais on sait déjà que notre ministre de l’intérieur en prépare un autre plus dur encore, pour gagner les voix de la droite, de toute la droite, qui, dans notre pays, est de plus en plus une extrême-droite. Pendant ce temps-là, pendant que s’élaborent de minables manigances politiciennes pour que Gérald Darmanin sauve la face, la vie continue. Cela signifie que des enfants continuent à être emprisonnés dans les CRA, des familles continuent à dormir à la rue, des personnes continuent à mourir en Méditerranée ou dans la Manche, ou dans l’Atlantique.

Pendant ce temps-là, la guerre, la misère, le changement climatique continue à jeter les gens hors de leur pays. Ces gens, qu’aucune loi ne peut empêcher de chercher un refuge là où ils pourront vivre avec leur dignité d’humains, trouveront sur leur chemin des obstacles de plus en plus nombreux, de plus en plus dangereux. Et, pour beaucoup, ils en mourront.

Oui, cette loi en préparation est mortifère. La version rejetée l’était déjà, la version à venir le sera plus encore.

C’est pourquoi, au sein du collectif Bienvenue, et avec l’ensemble des associations humanitaires qui œuvrent au quotidien pour soulager la souffrance de nos frères et sœurs humains, nous demandons fermement le retrait pur et simple du projet de loi sur l’immigration. Non, nous n’en voulons pas !

Eric Chevance